Appel à l’aide

Fondation canadienne des femmes

Bienvenue à Appel à l’aide, une série spéciale de balados de la Fondation canadienne des femmes, en collaboration avec Zoé Gagnon-Paquin. Nous savons que la violence fondée sur le genre représente un problème et nous voulons soutenir les survivant·e·s que nous côtoyons, mais beaucoup de préjugés et de silence entourent la violence fondée sur le genre dans la société. Trop de personnes qui en vivent sont humiliées, muselées et stigmatisées, et trop de gens ne se sentent pas assez confiants ou compétents pour les aider. On s’entretient avec des survivant·e·s et des spécialistes et on explore comment les gens ordinaires peuvent mieux épauler les survivant·e·s de violence fondée sur le genre. Disponible partout où vous consommez vos balados. Ce projet a été subventionné par Femmes et Égalité des genres Canada. read less
EducationEducation
Society & CultureSociety & Culture
BusinessBusiness
Non-ProfitNon-Profit

Episodes

Mélanie : L’importance de croire les survivantes
08-05-2023
Mélanie : L’importance de croire les survivantes
Au Cégep, Mélanie a été agressée sexuellement par un membre de l’équipe de football de l’école. En plus de devoir survivre à ce traumatisme, Mélanie a dû faire face au jugement et à l’intimidation de certains étudiants, du corps professoral et de la police. Dénoncer n’est pas facile et croire les survivantes est primordial.  Toute personne a une façon différente de réagir au trauma, et pour Mélanie il est important de lui laisser l’espace et le choix de décider par elle-même comment elle souhaite le vivre. Et surtout, il faut la croire et valider ce qu’elle a vécu. Dans cet épisode, Mélanie nous raconte comment venir en aide aux survivantes et devenir de bons allié.e.s. Elle nous raconte son expérience avec la première personne qui l’a crue, et comment son empathie a été cruciale dans sa guérison. Faire preuve de bienveillance, ça peut changer les choses. Elle nous partage aussi ce qu’elle aurait souhaité entendre de la part de ses proches et de la communauté scolaire. Et nous donne des outils pour mieux interagir avec les survivantes. Croire les survivantes et les écouter. C’est ce qui est le plus important pour Mélanie Lemay, aujourd’hui, cofondatrice du mouvement Québec contre les violences sexuelles et très impliquée dans la lutte contre la culture de viol. Trouvez plus d'information sur le site de la Fondation canadienne des femmes (canadianwomen.org/fr/balado-appel-a-l-aide).  Ce balado contient des témoignages de violence fondée sur le genre. Prenez soin de l'écouter dans un bon contexte pour vous.  Si vous ou une connaissance êtes en danger immédiat, faites le 911 ou composez le numéro des services d’urgence locaux (police, incendie, ambulance). Pour une liste des refuges, d’autres services et des renseignements qui pourraient vous être utiles, visitez le site repondrealappelalaide.ca et cliquez sur “Obtenir de l’aide”.  Quand on sait comment réagir aux signes de violence, on peut changer l’histoire. Changez l’histoire au repondrealappelalaide.ca.  Ce projet a été subventionné par Femmes et Égalité des genres Canada.
Marlihan : La reprise du pouvoir est au coeur de la guérison
24-04-2023
Marlihan : La reprise du pouvoir est au coeur de la guérison
En tant que femme noire, en tant que survivante et en tant qu’experte des violences genrées, Marlihan partage comment elle été témoin des réactions racistes et des préjugés biaisés qui existent autour de la violence basée sur le genre. Son constat: un manque de ressources, et un manque de visibilité qui font en sorte que plusieurs survivantes ont peur d’être revictimisée et de ne pas être crues. Dans cet épisode, Marlihan nous fait mieux comprendre les différentes formes d’oppressions qui peuvent s’ajouter à la violence genrée et nous explique comment en tenir compte pour offrir le meilleur soutien possible à une survivante.La violence basée sur le genre n’est pas vécue de la même manière par tout le monde. Il y a des discriminations comme le racisme, le capacitisme, l’hétérosexisme et la transphobie qui font en sorte que certaines personnes sont plus à risque de vivre de la violence.Aujourd’hui, Marlihan est instigatrice du projet Hood Stop les violences sexuelles à Montréal-Nord et coordonnatrice de programmes et de l'engagement communautaire à l'Institut Simone de Beauvoir de l'Université Concordia. Elle nous confie ce qui l’a poussée à faire le travail qu’elle fait aujourd’hui et nous parle de l’importance de la reprise du pouvoir dans la guérison.Trouvez plus d'information sur le site de la Fondation canadienne des femmes (canadianwomen.org/fr/balado-appel-a-l-aide).  Ce balado contient des témoignages de violence fondée sur le genre. Prenez soin de l'écouter dans un bon contexte pour vous.  Si vous ou une connaissance êtes en danger immédiat, faites le 911 ou composez le numéro des services d’urgence locaux (police, incendie, ambulance). Pour une liste des refuges, d’autres services et des renseignements qui pourraient vous être utiles, visitez le site repondrealappelalaide.ca et cliquez sur “Obtenir de l’aide”.  Quand on sait comment réagir aux signes de violence, on peut changer l’histoire. Changez l’histoire au repondrealappelalaide.ca.  Ce projet a été subventionné par Femmes et Égalité des genres Canada.
Julie : L’écoute, ça peut sauver des vies
10-04-2023
Julie : L’écoute, ça peut sauver des vies
Julie a grandi dans le nord de l’Ontario, dans une famille tissée serré. Elle vit jusqu’à dix-neuf ans sans raison de se méfier des autres. Tout change au moment d’entrer à l’université quand son copain, originaire du même village, adopte des comportements abusifs après leur emménagement ensemble à Ottawa. Après plus de deux ans de menaces, de contrôle, de harcèlement psychologique et agressions sexuelles, Julie réussit à le quitter avec l’aide de ses amis. Mais ce n’est que le début de son épreuve, car son ex la traque et la harcèle pendant dix ans, lui faisant craindre pour sa vie.Dans cet épisode, Julie revient sur cette relation et sur ce qui a été aidant et ce qui a été nuisible de la part de ses proches durant ces années difficiles. Elle souligne que l’absence d’attentes et la compréhension de la part de ses amis lui ont donné du courage pour quitter, et pour survivre par la suite. Julie partage son histoire pour encourager les proches à intervenir avec une grande écoute et ouverture d’esprit.Aujourd’hui, Julie est une activiste établie à Ottawa et a contribué à faire changer plusieurs lois en appui aux survivantes de violence envers les femmes. Elle a publié le livre Resilience is futile, The Life and death and Life of Julie S. Lalonde, un récit de son histoire de survivante.Trouvez plus d'information sur le site de la Fondation canadienne des femmes (canadianwomen.org/fr/balado-appel-a-l-aide).  Ce balado contient des témoignages de violence fondée sur le genre. Prenez soin de l'écouter dans un bon contexte pour vous.  Si vous ou une connaissance êtes en danger immédiat, faites le 911 ou composez le numéro des services d’urgence locaux (police, incendie, ambulance). Pour une liste des refuges, d’autres services et des renseignements qui pourraient vous être utiles, visitez le site repondrealappelalaide.ca et cliquez sur “Obtenir de l’aide”.  Quand on sait comment réagir aux signes de violence, on peut changer l’histoire. Changez l’histoire au repondrealappelalaide.ca.  Ce projet a été subventionné par Femmes et Égalité des genres Canada.